5394

Dons nécessaires
Avancée de la collecte
100%

5394

Dons collectés

DES ATELIERS DE VANNERIE POUR DES FEMMES PLUS AUTONOMES

thème socmarocPermettre à des femmes d’une région enclavée du Maroc de développer leurs savoir-faire traditionnels en vannerie afin de vendre leurs productions, tout en travaillant à leur autonomisation (alphabétisation, sensibilisation à leurs droits, formations professionnelles…).

Raz-Laksar-Collect-réussie-2-745x396

Présentation du projet

Le contexte

La Commune rurale de Ras Laksar dans la région de Taza Hoceima (Province de Guercif) est localisée dans le Moyen Atlas, une région montagneuse du Maroc dont certains territoires sont très enclavés. Cette zone géographique, dont la population est majoritairement pauvre, subit un exode très important. Le petit élevage, la culture de l’olivier et les cultures vivrières sont les principales activités socio-économiques exercées par les habitants de la région, qui souffrent par ailleurs d’une absence d’infrastructures de base. Les femmes sont majoritairement analphabètes et sont considérées comme les «gardiennes de la terre». Elles exercent donc un travail quotidien dans les champs qui n’est ni comptabilisé ni rémunéré, au profit des hommes qui gèrent le budget familial. Aujourd’hui, le développement de l’artisanat représente un moyen d’autonomiser ces femmes d’autant plus s’il est accompagné d’ateliers d’ alphabétisation et de formations professionnelles.

 

Le projet

Ce projet a pour objectif de soutenir les activités artisanales de vannerie d’un groupe de 16 femmes vivant dans des conditions difficiles. Déjà organisées en coopérative, mais sans réelle coordination, ces femmes tissent l’alfa (plante locale présente en grande quantité sur le territoire) afin de réaliser de la vannerie (plats, paniers…) qu’elles revendent localement. Elles se sont elles-mêmes manifestées auprès de l’association Femme Action afin de créer conjointement le présent projet, dans une optique
de professionnalisation de leurs activités.

Le projet consiste à :
• Alphabétiser ce groupe de femmes et les sensibiliser à leurs droits ;
• Leur proposer une formation en gestion de leurs activités afin d’améliorer leur productivité (comptabilité,
logistique…) ;
• Les initier au processus de commercialisation et de marketing de leur production dans d’autres contextes ;

Contribuer à l’amélioration de leurs activités lucratives et par voie de conséquence à leur autonomisation, donc à leurs conditions de vie.

L’utilisation de vos dons

Les dons seront principalement utilisés pour :

  • L’alphabétisation et la sensibilisation des femmes sur leurs droits, l’environnement, la santé ;
  • La formation des femmes pour améliorer leurs techniques de vannerie (initiation à de nouveaux modèles);
  • L’achat de matières premières.

En quelques chiffres…

  • Bénéficiaires directs : 16 femmes issues de milieux défavorisés ;
  • Bénéficiaires indirects : les familles des femmes ;
  • Durée du projet : 5 mois ;
  • Montant total du budget : 6818 € ;
  • Montant total de la collecte (incluant 9% de frais de fonctionnement de MyLocal Project) : 5394 €.

.

IMGP2336  IMGP2352IMGP2370 IMGP2498

______________________________________________

Témoignage

portrait« Comme lors de ma visite au projet de tissage à Boumia, j’ai été très touchée par la volonté des bénéficiaires du projet vannerie à Ras Laksar. Les femmes se sont elles-mêmes manifestées auprès de Femme Action pour le créer et semblent extrêmement motivées pour le mener à bien. Pour moi, tous les ingrédients de réussite d’un beau projet de développement durable sont ici réunis, puisque l’objectif à moyen terme est que les femmes soient autonomes grâce à leurs productions ! »Valérie Puvilland, Présidente et cofondatrice de MyLocal Project

 

Actualité du projet

Septembre 2013 – MyLocal Project visite le local de l’association Femme Action à Ras Laksar. Valérie y rencontre une partie des femmes bénéficiaires qui lui montrent leur travail.

Décembre 2013 – MyLocal Project présente le projet au service mécénat d’EDF Energies Nouvelles.

Mars 2015 – EDF Energies Nouvelles finance le projet dans sa globalité, la collecte est terminée !

Mai 2015 – La première phase du projet est terminée. Les cours d’alphabétisation et de sensibilisation ont bénéficié à 30 femmes et jeunes filles pendant 5 mois. Le groupe était plus important que prévu afin de donner à davantage de personnes l’opportunité d’apprendre à lire et écrire. Les résultats sont très satisfaisants en matière de lecture, écriture et calcul. Le femmes manifestent un grand intérêt pour promouvoir l’activité et en faire une source de survie. Femme Action a également noté un changement positif dans leur comportement : elles expriment leurs opinions, dégagent une meilleure estime d’elles-mêmes et posent librement des questions.

Photo-1Photo-2

 

 

 

 

 

Juin 2015 – La seconde phase du projet est terminée. 20 femmes ont bénéficié de la formation professionnelle. En pratique, les femmes ont créé des articles en jouant sur les formes, les couleurs, les tailles, les usages, les matières utilisées et en recyclant des matériaux de vieux vêtements par exemple. Elles ont également été sensibilisé à l’importance de la commercialisation. Elles ont reçu un fonds de roulement pour l’achat de matières premières.

 

DSC03354 DSC03322 DSC03330

 

 

 

 

 

Juillet à septembre 2015 – Les femmes créent, conçoivent et commercialisent des articles en fonction de la demande. Des articles sont présentés dans les bazars de grandes villes par des intermédiaires. Femme Action les présente à l’occasion de trois grandes foires à Rabat, Meknès et Casablanca : 90% des articles sont vendus.

lprojet vannerie articles nouveaux2 photo lprojet vannerie articles nouveaux (3) lprojet vannerie articles nouveaux

 

 

 

 

 

 

 

Femme Action constate que les femmes ont su tirer profit des formations mais leurs fonds de roulement doivent encore être consolidés pour intensifier le rythme de l’activité.